En Belgique et chaque année, chacune des régions établi une liste de fonctions critiques. Il s’agit des offres d’emploi pour lesquelles les employeurs trouvent moins facilement ou moins rapidement des candidats.

Parmi ces fonctions critiques, il existe les métiers en pénurie. Il s’agit des métiers pour lesquels le nombre de chercheurs d’emploi se présentant est insuffisante par rapport au nombre de postes ouverts. Il n’y a donc pas assez de candidats pour remplir les postes disponibles.

 

Vous pouvez consulter cela aisément sur l’infographie ci-dessous, réalisée par Le Forem : 

Vous former à un métier en pénurie : Les avantages

En ce qui concerne les métiers en pénurie, il existe des dispenses de  disponibilité pour suivre des études de plein exercice, de promotion sociale ou une formation en alternance.

C’est quoi une dispense de disponibilité ?

Une dispense de disponibilité vous permet de vous libérer de vos obligations en tant que chercheur d’emploi, afin de suivre une formation, reprendre des études, effectuer un stage ou vous préparer à une activité d’indépendant dans une Coopérative d’activités. 

La dispense permet, sous certaines conditions, de vous former tout en continuant à percevoir vos allocations de chômage.


Ainsi, si une dispense vous est accordée :

  • Vous pouvez refuser une offre ou un emploi convenable ;
  • Vous ne devez plus être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • Vous ne devez plus rechercher activement un emploi.


La  demande de dispense doit être introduite avant d’entamer vos études, votre formation ou votre stage et ce, auprès de votre organisme de paiement (CAPAC ou syndicat).

Liste des métiers en pénurie à

Liste des métiers en pénurie en

Liste des métiers en pénurie en

Nouvelle mesure en Région wallonne :

Depuis le premier septembre 2018, une prime de 350 euros nets sera accordée à tout demandeur d’emploi qui entamera et réussira une formation dans un métier en pénurie.

 

C’est la mesure “Incitant+”, qui a été mise en place pour inciter les demandeurs d’emploi à se former à un métier considéré comme en pénurie ou “critique”.

Concrètement, trois dispositions sont prévues pour les apprenants :

  • L’incitant de 350 euros à proprement parler
  • Une préparation à un entretien d’embauche (sous forme d’un court module)
  • La promesse d’un entretien d’embauche

A noter que les apprenants bénéficiant de cette prime pourront continuer à percevoir des allocations de chômage et d’insertion.

Liste des métiers en pénurie en

Share This