Découvrez l’atelier en 2 minutes :

 

En septembre 2017, se tiendra la septième édition de l’atelier « Plus et mieux avec moins ». A cette occasion, nous voulons mettre en lumière le travail effectué par notre assistante sociale à l’origine de cet atelier qui s’est avéré très utile pour les personnes qui ont eu la chance d’y participer.

Nous sommes donc allés à sa rencontre afin d’en savoir plus sur l’origine et le contenu de cet atelier. Nous avons aussi interviewé certains intervenants, ainsi que quelques personnes qui ont eu l’occasion de suivre ce programme.

 

L’atelier « Plus et mieux avec moins » : Origine et présentation.

Forte de 15 années d’expériences dans le travail social, Pascale, assistante sociale à la Centrale de l’Emploi de la Ville de Bruxelles, a longuement eu l’occasion de constater que toute une série de questions et défis récurrents se posaient pour les personnes qu’elle accompagne.

 

Parmi ceux-ci, citons par exemple :

  • La complexité du paysage institutionnel bruxellois. Les personnes sont perdues et ne savent pas à quelle porte frapper. De plus, il y a un réel besoin d’informer ce public sur les institutions et les associations, ainsi que sur leurs rôles respectifs.
  • La gestion d’un budget sain.
  • La précarité de ces personnes qui a tendance à les maintenir dans une certaine forme d’isolement.
  • Les soucis de santé ou les problèmes liés au fait de vivre dans un logement insalubre.
  • Une mauvaise connaissance de leurs droits et devoirs en tant que citoyen de la société belge.

 

Bien évidemment, les difficultés que Pascale a pu mettre en évidence ont un impact sur le développement personnel et professionnel de ces personnes :

  • Ce sont des freins à leur bien-être personnel ;
  • Ils limitent les capacités de ces personnes à être des membres actifs et participatifs de notre société ;
  • Ces facteurs les entravent drastiquement dans leur insertion et développement professionnel.

 

Au vu des conséquences sur le développement personnel et professionnel de ces personnes, Pascale a imaginé différentes pistes de remédiation permettant de lever ou au moins de limiter l’impact de ces difficultés.

 

Sans être exhaustif, voici un bref aperçu de ces pistes :

Piste(s) de remédiation proposée(s) :

Apprendre à poser les bonnes questions
Apprendre à lire les documents officiels
Comprendre les enjeux des différentes situations
Apprendre à gérer son budget
Élargir son réseau
Rechercher d’autres pistes et ressources
Savoir reconnaître et exploiter les ressources environnantes

Etc.

 

Plusieurs principes de base pour son atelier ont également été retenus, comme :

  • Viser l’élargissement des horizons des participants.
  • Permettre à ceux-ci de prendre conscience et d’y voir plus clair dans tout ce qui est possible et/ou accessible pour répondre aux défis du quotidien.
  • Amener les gens à s’autonomiser au maximum.
  • Développer l’esprit critique.
  • Insister sur ce qui relie et non sur ce qui sépare.
  • Rechercher la qualité.
  • Apprendre à reconnaître et à valoriser ses compétences au service d’une meilleure estime de soi.

 

En outre, cet atelier insiste sur différents aspects :

  • Les droits et les devoirs ;
  • Les différents types d’aides que peuvent apporter certaines associations et institutions ;
  • Aller à la rencontre des Initiatives citoyennes ;
  • Échanger et partager les expériences avec les autres personnes ;

 

⇒   Ces pistes et ces principes de base ont finalement pris la forme d’un atelier citoyen combiné à un groupe d’entraide. Ceci doit permettre également à chacun de s’appuyer sur l’expérience des autres et de développer une logique d’échanges locaux à l’image des initiatives qui existent déjà. Cet atelier s’inscrit également dans une démarche de co-construction où le contenu est adapté en fonction de l’actualité et des demandes spécifiques des participants.

Les groupes d’une dizaine de personnes se réunissent au sein de l’Espace R, situé à l’avenue du port n°23 à 1000 Bruxelles pour mener leurs activités.

 

Au programme, les personnes sont invitées à :

  • Découvrir les jeux de l’asbl Culture et Santé (comme ABCitoyen, le travail du consommateur, les couleurs politiques en Belgique, …), ainsi que les mallettes pédagogiques de Lire et Ecrire (Emploi et sécurité sociale, Santé, Logement, …).
  • Participer à des animations (Cuisine, prise de parole, santé dans le logement, …).
  • Découvrir les réseaux d’échanges de savoirs, les systèmes d’échanges locaux, les groupements d’achats solidaires, les Give-boxes, les potagers collectifs et les Repair Cafés.
  • Effectuer des sorties culturelles (théâtres, cinémas, musée du capitalisme, Red Star Line Museum, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique…).
  • Acquérir les bon gestes et réflexes pour réaliser des économies d’énergie.
  • Mener des réflexions sur le travail du consommateur, sur les manières de faire des achats intelligents et sur les manières de réagir face aux incitants marketing.
  • Échanger sur la mobilité à Bruxelles (coûts, accessibilité, avantages et inconvénients, …).
  • Réfléchir à leur rôle et participation en tant que citoyen.
  • Se questionner sur l’emploi et sur l’évolution des métiers. Et aussi par le biais de l’animation look@hoc, qui propose aux participants de découvrir les possibilités vestimentaires pour se mettre à son avantage dans les situations sociales.
  • Découverte du paysage institutionnel bruxellois.

Nous avons pu questionner un groupe de participants qui venaient tout juste de suivre l’atelier « Plus et mieux avec moins » et voici ce qu’ils en disent :

 

« La plupart d’entre nous ont pris connaissance de cet atelier par les conseillers de la Mission Locale de la Ville de Bruxelles et par bouche à oreilles. Nous ne savions pas très bien à quoi nous attendre et en découvrir le contenu fut une réelle bonne surprise !

Les informations qui nous ont été données et les trucs et astuces qui sont échangés lors de l’atelier sont de véritables ressources pour apprendre à ne pas rester inactifs et isolés à la maison.

Comment faire des économies ? Comment ne pas se faire arnaquer et éviter les pièges à la consommation ? Comment faire des achats malins et arriver à mettre la main sur des produits de qualité sans se ruiner ?

Voilà quelques sujets abordés à l’atelier qui donne les ressources nécessaires pour s’ouvrir et s’épanouir malgré une situation financière peu avantageuse pour certains des participants.

A côté de cela, nous avons pu découvrir le paysage culturel bruxellois, que ce soit à l’aide de sorties comme au théâtre national ou par des visites de musées, dont le musée du capitalisme.

Les questions liées au travail sont aussi abordées car nous avons eu de très enrichissantes discussions sur des sujets comme l’évolution des métiers, la notion de citoyenneté ou encore en participant à des ateliers, comme par exemple l’atelier look@hoc qui nous a sensibilisé sur les codes vestimentaires pour nous apprendre à nous mettre à notre avantage dans les situations sociales. Cet aspect des choses est important à maîtriser dans les situations de recrutement ou tout simplement pour se présenter au travail. »

Vous-même ou une personne que vous connaissez souhaite participer à l’atelier « Plus et mieux avec moins » ?

 

N’hésitez pas ! La prochaine session de l’atelier est prévue…

…du 30 janvier au 28 mai 2018, tous les mardis, de 9h00 à 12h00.

Vous souhaitez plus d’informations ou vous inscrire ?

Par téléphone au 02/212.19.65.

Ou par mail à Info@werkcentraledelemploi.irisnet.be.

 

Share This